Sevrage tabagique

ACCOMPAGNEMENT VERS L’ARRÊT DU TABAC

TABAC STOP !

Le sevrage tabagique s’accompagne de nombreuses modifications physiologiques dont il faut tenir compte pour réussir son pari. Le goût se modifie du fait de la disparition en bouche des résidus de combustion. Les aliments retrouvent leur saveur naturelle, plus agréable, mais qui surprend au début.

• L’appétit change, et se porte davantage vers le sucré, le salé et le gras, avec une moindre attirance pour les fruits et les légumes.

• Le poids augmente. D’une part du fait de cette attirance pour les aliments riches en calories, d’autre part parce que la nicotine entretient le fumeur dans un poids inférieur à son poids normal. L’arrêt du tabac ne fait que rétablir celui-ci, éventuellement avec une petite « prime » qui disparaît avec le temps.

• Il n’est pas question d’accompagner le sevrage d’un régime «amaigrissant », inefficace à terme. Une réorientation de l’alimentation vers des produits de bonne densité nutritionnelle (fruits, légumes, arrêt des produits laitiers et de tout ce qui vient de la vache, poisson, céréales complètes), et l’abstention des plats préparés industriels suffisent. Il a été montré que ceux qui se laissent aller à l’angoisse de prendre du poids sont au final plus gras que ceux qui font confiance à leur organisme pour rétablir son équilibre. Les fringales pourront être jugulées par le grignotage de fruits ou de légumes crus. La reprise ou l’intensification d’une activité physique régulière sont un pilier incontournable du traitement.

AIDE DES PLANTES

Kudzu    
Originaire d’Extrême-Orient et cultivée aux États-Unis depuis le siècle dernier, le kudzu est la plante de désaccoutumance par excellence, anti-alcool, antitabac, antidrogues. Elle vous suit durant toute la durée de votre sevrage, en cas d’intoxication profonde. Sa racine contient trois flavonoïdes (diadzine, diadzeine, et puerarine) qui exercent une action sur le système nerveux central et permet de réduire la dépendance au tabac, entre autres. 2 gélules par jour suffisent. 
En Magasins biologiques et diététiques, pharmacies et para pharmacies.

Valériane    La valériane est un sédatif efficace qui aide aussi à retrouver un sommeil rapide et réparateur. Souvent utilisée comme adjuvant en période de sevrage des addictions, elle calme les angoisses des fumeurs en manque, et, élément important lors d’une cure antitabac, elle dénature le goût de la cigarette, transformant chaque tentative en un acte désagréable.
 Plus généralement, la valériane peut être utilisée comme coupe-faim.
 Avaler 1 comprimé avec un grand verre d’eau à chacun des trois repas quotidiens.
 Magasins biologiques et diététiques.

Rhodiola   
Surnommée « nouveau ginseng », la rhodiola est une plante thérapeutique conseillée pour retrouver le tonus et le moral. C’est pourquoi elle est bénéfique lors d’une cure de sevrage tabagique. Ses propriétés adaptogènes lui permettent d’accroître la force physique et la détermination et d’atténuer les méfaits du stress.
1 à 2 gélules par jour.
  Magasins biologiques et diététiques, pharmacies et parapharmacies.

Griffonia
 simplicifolia   est une plante anxiolytique, préconisée en cas de terrain dépressif. C’est en effet un précurseur immédiat de la sérotonine, ce neurotransmetteur qui joue un rôle essentiel dans la régulation du sommeil, des troubles de l’humeur et de l’appétit, si caractéristiques des candidats à l’arrêt du tabac. À savoir : le niveau de sérotonine a tendance à diminuer avec l’âge, et il est fortement réduit par les agressions du stress au quotidien.
Avaler 1 à 2 gélules par jour, de préférence le soir au coucher. 
En magasins biologiques et diététiques.

Composé d’aigremoine, de bourgeons de marronnier, de prunus, de centaurée, de noyer, de pommier sauvage et de chicorée, le complexe Biofloral Dépendance aide à dépasser les mauvaises habitudes, à limiter les abus de substances nocives et à libérer des attachements émotionnels en agissant sur le caractère et en harmonisant l’équilibre psychique. Une formule idéale pour ceux qui veulent arrêter de fumer et rompre le lien avec le passé.
Prendre 3 à 4 gouttes dans un verre d’eau ou directement sous la langue, quatre fois par jour avant les repas et le soir au coucher.

Arrêter de fumer avec l’aide de la réflexologie auriculaire :

La réflexologie auriculaire anti-tabac est un concept moderne inspiré d’un savoir-faire millénaire chinois et égyptien. En Chine, la stimulation de deux points spécifiques sur le pavillon de l’oreille était utilisée dans les centres de désintoxication. Cette approche peut aussi être utilisée pour le sevrage tabagique. De la consommation régulière du tabac découle le développement de récepteurs sensibles à la nicotine dans le cerveau de sorte qu’une dépendance physique s’installe rapidement.

L’objectif de la réflexologie auriculaire est de désactiver les récepteurs à la nicotine. Si le fumeur montre un minimum de motivation pour arrêter de fumer, celle-ci réduira la nervosité, l’anxiété, une éventuelle insomnie, améliorera la digestion et le transit et certains inconforts pouvant être dus à l’arrêt du tabac comme l’envie de grignoter et la prise de poids.

Le soin anti-tabac est échelonné sur quatre séances espacées d’une semaine sur 1 mois. Suivant le besoin de chacun(e), il sera possible de rajouter 1 séance à 15 jours d’intervalle puis 1 séance par mois de maintient pour les plus récalcitrants. 

Une grande détente s’installe rapidement souvent dès la première séance.

Il est nécessaire néanmoins de respecter certaines attitudes :

  • Rangez cendriers, allumettes et briquets hors de vue
  • Informez vos proches et vos collègues de votre arrêt
  • Refusez toute cigarette offerte, une seule cigarette est suffisante pour annuler l’effet du traitement.
  • Ne prenez pas de café le matin à jeun pendant au moins 3 mois après l’arrêt du tabac et ne pas boire de café après 14h, remplacez par du thé.
  • Évitez de fréquenter les bars ou les endroits liés à votre ancien tabagisme
  • Buvez 1 à 1,5 litres d’eau par jour en dehors des repas.
  • Respirez profondément et lentement quelques fois de suite si une envie de fumer se manifeste. Une envie non accompagnée du manque physiologique est fugace et dure moins d’une minute.
  • Occupez vos mains à gribouiller au crayon sur une tablette de papier
  • Tranchez  des morceaux de carotte, de céleri, de concombre et de pomme que vous pourrez manger au besoin
  • Si possible, pratiquez une activité physique ou marchez 30 minutes, trois fois par semaine minimum.
  • Faites le ménage à fond tous les jours, retournez le jardin, montez et redescendez 20 fois les escaliers, bref, faites circuler cette nouvelle énergie.

Forfait de 120 euros. 4 séances sur 1 mois à raison de 1 par semaine. Vous repartirez avec des magrains, petites billes invisibles collées sur les oreilles ( non douloureux) sur des points stratégiques, ce qui permettra au soin de continuer chez vous.

Une seule cigarette, prise par curiosité, produira un échec, quelque soit la durée du sevrage tabagique !